skip to Main Content

4

Ans chez Bois Initial

0
Cafés par semaine
0
Dénivelé positif par année

Antoine Menez

Ses débuts

Constructeur de cabanes en bois dès son plus jeune âge, c’est des étoiles pleins les yeux qu’Antoine Menez se rêvait déjà charpentier. Son diplôme de technicien en bois du Lycée Lachenal en poche, il intègre en 2009 une entreprise de charpente et participe à la rénovation d’ouvrages historiques, la réalisation de chalets ou encore la construction de halles en lamellé-collé.

Son expertise

Il rejoint l’équipe de Bois Initial en juillet 2015 où, sous l’impulsion de Reto Emery, il se spécialise dans la protection incendie. Suite à l’agrandissement de la société, il intègre l’équipe de direction en avril 2018 et obtient son Brevet Fédéral en Protection Incendie en 2019.

Son engagement

En tant que promoteur convaincu de la construction en bois, matériau combustible par nature, il est indispensable pour Bois Initial de garantir un niveau de sécurité élevé. La protection incendie fait donc partie intégrante du processus de planification et c’est pourquoi Antoine Menez reprend la responsabilité du pôle protection incendie au sein de l’entreprise. De ce fait, il intervient sur plusieurs projets dont notamment le Centre pour migrants Amig Rigot, la Clinic les Alpes, l’immeuble de la Scierie , l’espace au vert de la Fondation Aigues-Vertes et les immeubles Martinets II.

Sa mission

Toujours à la recherche de nouveaux défis, il s’efforce de trouver des solution innovantes et spécifiques à chaque cas en particulier. Il s’engage également à former la relève en prenant sous son aile des stagiaires qu’il aide à se former.

Sa vision

Convaincu lui aussi que le bois est le matériau de la construction durable, il s’efforce d’informer les différents clients et partenaires quant à la sécurité de la construction en bois. En effet, les normes et technologies actuelles permettent de construire des bâtiments de plusieurs étages entièrement en bois sans crainte qu’un incendie détruise l’ensemble de la structure. Ceci était pourtant impensable il y a quelques années encore.

Back To Top