skip to Main Content
Bois et CO2

Bois et CO2

1m3 de bois mis en œuvre = 1 tonne de CO2 stocké

Vous nous avez peut-être déjà entendu vous parler de ce calcul. Mais au fait, comment sommes-nous arrivés à ce résultat? Préparez-vous pour la partie scientifique ;-)

Par la photosynthèse, l’arbre fixe le carbone en libérant les deux atomes d’oxygènes qui constituent la molécule de gaz carbonique (CO2). Le rapport de masse entre le gaz carbonique est de 3.67. Celui-ci se calcule à travers la masse atomique des atomes de carbone et d’oxygène. De plus, le bois sec est constitué, indépendamment des essences, à 50% de carbone. Il suffit donc de connaître la masse volumique anhydre du bois pour en estimer la quantité équivalente de CO2 fixée dans un volume donné.

Ceci donne pour différentes essences les valeurs suivantes :

Epicéa : masse volumique anhydre moyenne 420 kg/m3 -> 770 kg de CO2 par m3 de bois

Mélèze : masse volumique anhydre moyenne 540 kg/m3 -> 990 kg de CO2 par m3 de bois

Hêtre : masse volumique anhydre moyenne 680 kg/m3 -> 1240 kg de CO2 par m3 de bois

Par ailleurs, il s’agit là uniquement du carbone fixé dans le bois qui a été récolté. Pour chaque tronc prélevé en forêt il reste une part importante de bois dans le sol : il s’agit du système racinaire qui constitue une réserve de carbone qui mettra des décennies avant d’être libérée dans l’atmosphère. Le rajeunissement naturel de la forêt quant à lui produira de nouvelles quantités de biomasse qui fixeront à nouveau le carbone atmosphérique. Construire en bois est donc une réponse concrète et efficace à l’excès de carbone dans l’atmosphère.

Nous avons présenté ceci à la Ville de Lausanne lors d’une conférence en avril 2022.

Source : Norme SIA 265.576 / EN 16449

Back To Top